Accueil » Activités » Opération Bons coups
 
L'Opération Bons coups vise à faire connaître les projets novateurs mis de l'avant par les établissements membres de l'AQESSS.


Projet phare - Opération Bons coupsLes projets phares sont considérés comme des exemples à suivre en matière d'innovation et de performance dans le secteur de la santé et des services sociaux.

 

Projets phares


Projet phare / Mourir dans la dignité
CSSS d'Arthabaska-et-de-L'Érable


Mourir dans la dignité - CSSS d'Arthabaska-et-de-l'Érable  

Une majorité de personnes en fin de vie souhaitent rester à domicile le plus longtemps possible, dans les meilleures conditions, et idéalement jusqu'à leur décès. Un souhait devenu réalité au CSSS d'Arthabaska-et-de-l'Érable, grâce à une équipe interdisciplinaire engagée et des liens étroits avec les partenaires et organismes du réseau local de services.

L'équipe de base d'intervention est constituée d'une infirmière, d'un intervenant social spécialisé en soins palliatifs et d'un médecin. L'interdisciplinarité constitue un atout puisqu'elle permet un échange d'expertise qui est bien perçue par le patient et ses proches qui disent sentir beaucoup de cohérence dans les interventions. Le système mis en place permet également une approche tout en souplesse alors que les soins sont apportés en fonction de l'état de santé du patient. Au fil du temps, le service s'est même enrichi d'un système de garde de 24 heures.

Outre l'aspect psychologique, le soutien aux aidants naturels revêt la forme d'une aide très concrète grâce aux auxiliaires qui apportent de l'aide à domicile. De l'équipement médical peut également être prêté. Ainsi, le soutien apporté aux aidants naturels permet souvent de retarder la décision d'hospitaliser la personne en fin de vie et d'améliorer la qualité de ses derniers jours.

Le succès du programme réside dans sa philosophie, qui place le malade et ses aidants naturels au centre de l'intervention. L'équipe entretient un lien de confiance avec l'usager et ses proches, laissant place à l'aspect humain et émotionnel dans la relation, et ce, tout au long du processus. Les résultats parlent d'ailleurs d'eux-mêmes. Plus de la moitié des décès en soins palliatifs surviennent en effet à domicile sur le territoire du CSSS alors que la moyenne provinciale est de 9%. Si l'on ajoute à ce taux, les décès qui se produisent dans les cinq jours suivant l'admission en centre hospitalier, le taux s'élève à 75 %. Du jamais vu, ailleurs en province.

 

Vous aimeriez offrir une telle visibilité à l'un de vos projets? Participez à l'Opération Bons coups!

 

Projet phare / Centre de soins prolongés Grace Dart
Recruter avec les usagers



Centre de soins prolongés Grace Dart - Recruter avec les usagers

Projet phareLe recrutement et la rétention du personnel dans les centres d'hébergement et de soins de longue durée sont des défis importants pour les établissements. C'est qu'au-delà du savoir-faire, l'intervention auprès des personnes hébergées commande un savoir-être spécifique. La complexité des besoins de la clientèle et l'approche milieu de vie souhaitée posent en effet des exigences particulières quant au profil du personnel en place, particulièrement pour les préposés aux bénéficiaires appelés à intervenir quotidiennement auprès des personnes hébergées. Pour relever ce défi, le Centre de soins prolongés Grace Dart a choisi de faire des résidents de véritables partenaires.

Ainsi, depuis l'automne 2011, un représentant des résidents participe aux entrevues de sélection des préposés aux bénéficiaires. Lors de l'entrevue, deux questions – de type mise en situation – lui sont réservées. Son opinion est aussi prise en compte pour le choix final. La mise en contact avec la clientèle dès le processus de sélection présente l'avantage de permettre aux représentants de l'établissement de voir comment les futurs préposés interagissent avec les personnes âgées. Une fois l'entrevue terminée, les candidats remplissent un questionnaire d'appréciation de leur expérience. Les résultats observés jusqu'à ce jour sont très positifs : sur 17 candidats rencontrés, 95 % se disaient très à l'aise en présence d'un résident à l'entrevue. Tous ont aussi affirmé trouver l'idée excellente.

L'approche semble également intéressante au strict plan de la gestion. Depuis le début du projet, une baisse du taux de roulement des préposés aux bénéficiaires a en effet été observée, soit de 4,8 % en 2010-2011 à 3 % en 2011-2012. La réussite des périodes de probation est aussi en hausse.

Le projet est le seul du genre à avoir été réalisé en milieu d'hébergement. Il n'a nécessité aucun investissement financier de la part de l'établissement.

Vous aimeriez offrir une telle visibilité à l'un de vos projets? Participez à l'Opération Bons coups!